logo umr
Génétique Quantitative et Évolution - Le Moulon

Première sortie déconfinée de l’équipe DEAP : un atelier participatif en Bourgogne le 12 juin

À peine déconfinée, l’équipe DEAP a repris ses travaux de recherche participative lors d’un atelier en Bourgogne consacré à la gestion collective de la diversité cultivée du blé tendre.

L'atelier en salle
Dans le cadre d'un projet financé par la Maison des Sciences de l'Homme de Paris-Saclay, Isabelle Goldringer, Gaëlle Van Franck, Roma Hooge (DEAP à GQE-Le Moulon) ainsi qu'Elsa Berthet (INRAE SADAPT) se sont rendues à Tart-Le-Bas (Bourgogne) le 12 juin pour un atelier de co-conception de la gestion collective de la diversité cultivée du blé tendre (1).

Cet atelier a été organisé en partenariat avec le collectif  Graines de Noé, association qui promeut et conserve collectivement des variétés paysannes (variétés-populations(1) reproduites et sélectionnées à la ferme). Il a rassemblé une quinzaine de personnes : paysan.ne.s et boulanger.ère.s adhérent.e.s de Graines de Noé, outre les chercheuses d’INRAE.

La journée s'est déroulée selon la méthodologie KCP (Knowledge, Concept, Proposals) issue des sciences de la conception, qui comprend trois phases :

1- Le matin, la phase K a permis aux participants d'acquérir et de partager des connaissances autour de fiches réalisées par l'équipe, qui ont été lues puis restituées et discutées collectivement. Pour cet atelier, les thèmes sélectionnés avec Graines de Noé portaient notamment sur les mécanismes évolutifs et les dispositifs expérimentaux pour la sélection participative à la ferme.

Affichage des propositions

2- Après un déjeuner convivial, les participants sont passés à la phase C, lors de laquelle des sous-groupes se sont formés pour explorer des thématiques (ou concepts) propres aux questionnements du collectif sur sa manière de s'organiser autour de la diversité cultivée. “Transmettre des connaissances plutôt que des semences” et “Un dispositif expérimental collectif et sur-mesure” faisaient partie des concepts explorés.

3- Cette phase a permis de générer une diversité de propositions parmi lesquelles chaque sous-groupe a sélectionné un ou deux projets à élaborer lors de la dernière phase P. Les participants ont développé 4 pré-projets tels que : “Des dispositifs collectifs de partage des connaissances qui donnent envie” ou bien “Un dispositif pilote le long de la filière / un espace expérimental qui rassemble tous les métiers de la filière des semences paysannes “. Ils doivent maintenant approfondir ces pistes de projet avec si besoin l'appui de l'équipe de chercheuses.

Visite  d'un essai AB
La journée s’est terminée par la visite d’un essai de variétés-populations de blé dans une ferme convertie à l’Agriculture Biologique par l’un des membres du collectif Graines de Noé.

La recherche participative

Cette rencontre bourguignonne s’inscrit dans une recherche de longue haleine menée depuis 2006 par l’équipe DEAP sur la sélection participative du blé tendre, en collaboration avec le Réseau Semences Paysannes (RSP). Il s’agit d’une recherche qui implique les chercheurs et chercheuses de l’équipe et les acteurs (paysan.ne.s, boulanger.ère.s, pastier.ère.s, jardinier.ère.s, animateur.rices…) du RSP dans le but de sélectionner et de gérer la diversité de populations de blé pour que celles-ci soient le mieux adaptées aux conditions locales et aux pratiques des fermes, ainsi qu’aux modes de transformation (panification artisanale par exemple). Impliquant initialement une dizaines d’acteurs appartenant à quatre ou cinq collectifs, le projet dans son ensemble a concerné directement plus de 150 personnes appartenant à une quinzaine de collectifs au cours des 14 années de recherche. Le projet a permis le développement et la sélection de plus de 1000 populations de blé dont certaines sont utilisées en production par les paysan.ne.s impliqué.e.s et bien au-delà, ainsi qu'une amélioration de l’autonomie de chacun et chacune dans la gestion et la sélection des semences à la ferme.

L'originalité de ce programme de recherhce tient à la collaboration très étroite et de long terme qui s'est mise en place entre acteurs académiques et non académiques, et chaque étape, que ce soit la définition des objectifs et des orientations du projet, l’élaboration des protocoles, la collecte des données, ou encore la diffusion et la valorisation des résultats, est co-construite.

Glossaire

  1. Blé tendre / blé dur : le blé tendre est utilisé pour la transformation en farine (pain, biscuiterie) alors que le blé dur est transformé en semoule ou pâtes ; les deux blé sont également utilisés pour l’alimentation animale et l’amidonnerie.

  2. Variété population : variété hétérogène (constituée de plantes qui peuvent être génétiquement différentes les unes des autres), que l’on reproduit ensemble d’une année sur l’autre de sorte que sa composition génétique peut évoluer sensiblement au cours du temps.

Pour en savoir plus

  • Demeulenaere E & I Goldringer (2017) Semences et transition agroécologique : initiatives paysannes et sélection participative comme innovations de rupture. Natures Sciences et Sociétés Vol 25 : S35-S59.

  • Demeulenaere E., Rivière P., Hyacinthe A., Baltassat R., Baltazar S., Gascuel J.-S., Lacanette J., Montaz H., Pin S., Ranke O., Serpolay-Besson E., Thomas M., Van Frank G., Vanoverschelde M., Vindras-Fouillet C., Goldringer I. (2017) La sélection participative à l’épreuve du changement d’échelle. À propos d’une collaboration entre paysans sélectionneurs et généticiens de terrain. Natures Sciences et Sociétés, 25 (4) 336-346.

  • Goldringer I, G Van Franck, N Galic, M Garnault, J Locqueville, S Pin, J Bailly, R Balthassat, JF Berthellot, F Caizergue, C Dalmasso, P de Kochko, JS Gascuel, A Hyacinthe, J Lacanette, F Mercier, B Ronot, P Rivière. (2020) Agronomic evaluation of the first population-varieties developed within a wheat participatory breeding program in France. Sustainability 12(1), 128,

  • Van Frank G, P Rivière, S Pin, J Bailly, R Baltassat, JF Berthellot, F Caizergues, C Dalmasso, JS Gascuel, A Hyacinthe, P de Kochko, J Lacanette, F Mercier, H Montaz, B Ronot, and I Goldringer. (2020) Benefits of Genetic Diversity for Local Adaptation and Temporal Stability of Wheat Populations from a Participatory Plant Breeding Programme. Sustainability 12(1), 384.

  • Berthet, E.T., S. Bosshardt, L. Malicet-Chebbah, G. Van Frank, B. Weil, B. Segrestin, P. Rivière, L. Bernard, E. Baritaux, & I. Goldringer (2020) Designing Innovative Management for Cultivated Biodiversity: Lessons from a Pioneering Collaboration between French Farmers, Facilitators and Researchers around Participatory Bread Wheat Breeding. Sustainability 12 (2): 605.

Contact

Isabelle GOLDRINGER, 01 69 33 23 70