logo umr
Génétique Quantitative et Évolution - Le Moulon

Phenofore, un projet de recherche sur la lutte biologique contre la pyrale et la sésamie, deux ravageurs du maïs

Coordonné par Judith Legrand, le projet Phenofore porte sur la lutte sans pesticide contre la pyrale et la sésamie, deux ravageurs du maïs. En réponse à un appel à projets du GNIS, le projet est une collaboration originale entre deux membres de l’IDEEV : GQE-Le Moulon et EGCE, l’institut Arvalis et le laboratoire espagnol MBG, ainsi que l’unité expérimentale INRAE de Saint-Martin-de-Hinx.

Chenilles de sésamie sur une tige de maïs
Enseignante-chercheuse à l’Université Paris-Saclay, Judith Legrand coordonne le projet Phenofore, qui vient d’être accepté en réponse à l’appel à projets du GNIS (Groupement National Interprofessionnel des Semences et Plants) pour lutter contre les ravageurs de premier cycle du maïs. Le projet vise à proposer des stratégies de contrôle innovantes et sans pesticide contre des insectes herbivores qui ravagent la culture du maïs : la sésamie et la pyrale du maïs. L’expérimentation au champ, le suivi des populations naturelles de ravageurs à différentes échelles spatiales, et la modélisation mathématique permettront de développer des connaissances sur les interactions entre cycles de vie du maïs, des insectes herbivores, et de la guêpe Cotesia typhae, un parasitoïde de la sésamie. Les méthodes de contrôle envisagées sont la diversification des cultures, en faisant appel à des mélanges variétaux, et la lutte biologique pour optimiser les méthodes de lâchers du parasitoïde.

Ce projet est financé sur 36 mois par le GNIS et regroupe des scientifiques de plusieurs organismes de recherche publique français (CNRS, INRAE, IRD, Université Paris-Saclay) et espagnol (CSIC, Conseil Supérieur de la Recherche Scientifique espagnole) ainsi que d’un institut technique agricole français, Arvalis. Il est le fruit d’une collaboration originale entre l’UMR GQE-Le Moulon (modélisation mathématique, méthodes de sélection maïs), l’UMR EGCE (comportement des insectes ravageurs, interactions sésamie/parasitoïde), le laboratoire espagnol MBG (sélection maïs, défense des plantes et interactions maïs/sésamie) et Arvalis, qui apportera son expertise de terrain sur la surveillance et la lutte contre la sésamie et la pyrale. Une partie des expérimentations sera effectuée à l’Unité Expérimentale INRAE de Saint-Martin-de-Hinx (Landes), également partenaire du projet.

GQE-Le Moulon et EGCE sont tous deux membres fondateurs de l’Institut Diversité, Écologie, Évolution du Vivant (IDEEV) et emménageront dans le bâtiment IDEEV sur le plateau de Saclay en mars 2022. Judith Legrand est responsable de l’équipe BASE (Biologie et Adaptation de Systèmes en Evolution) et vient d’obtenir une délégation d’un an financée par le CNRS, ce qui lui permettra de consacrer toute son énergie au démarrage du projet Phenofore.

En savoir plus :